Protection de la faune

La protection de l’habitat faunique est une priorité pour les producteurs canadiens de gaz naturel.

La protection de l’habitat faunique est une priorité pour les producteurs canadiens de gaz naturel.

Compte tenu de la diversité de la faune dans l’ensemble de l’Alberta et de la Colombie-Britannique, la protection de toutes les espèces est un élément important de la planification de l’exploitation du gaz naturel. Notre industrie est présente dans des régions où vivent de nombreuses espèces fauniques. En travaillant en collaboration avec le gouvernement, l’industrie peut jouer un rôle important pour protéger et préserver l’habitat faunique.  

Protection des populations en déclin

Certaines espèces fauniques ont vu leur population décliner et sont particulièrement vulnérables à la modification de leur habitat et de leurs écosystèmes. Il faut accorder une attention particulière à la protection de la biodiversité afin de préserver et de rétablir les populations en déclin. Par exemple, le déclin des troupeaux de caribous des bois est causé par la perturbation de leur habitat, qu’elle soit d’origine naturelle (incendies de forêt, par exemple) ou humaine, par l’intensification de la prédation et par les faibles taux de reproduction. 

Il est également important de préserver les principales caractéristiques de l’habitat pour protéger la faune. Par exemple, l’industrie évite les impacts sur les chicots ou les arbres en décomposition, qui servent de sites de nidification aux oiseaux.

Grâce aux plans visant les caribous de Little Smoky et d’A La Peche en Alberta, l’industrie s’efforce également de remettre en état les terres, par exemple grâce aux profils sismiques, et de participer à des programmes d’élevage qui permettent d’augmenter la taille des troupeaux de caribous. 

Le gouvernement du Canada a adopté la Loi sur les espèces en péril (LEP) afin de protéger et de rétablir les espèces :

  • qu’on ne trouve plus à l’état sauvage;
  • qui sont menacées par l’activité humaine;
  • qui risquent de devenir des espèces en voie de disparition ou menacées.

L’industrie canadienne du gaz naturel minimise l’impact de ses activités sur les terres et la faune :

  • En maximisant l’accès aux terres communes
  • En minimisant la construction de routes 
  • En forant plusieurs puits sur un seul et même site
  • En planifiant le travail de manière à éviter les saisons de reproduction, de nidification ou de migration
  • En préservant l’hygiène des sites afin d’éloigner les animaux et en utilisant des outils et des programmes de dissuasion pour mettre les espèces fauniques à l’abri du danger

Stratégies à long terme

En Alberta et en Colombie-Britannique, le gouvernement a adopté des plans stratégiques et des règlements visant à protéger les espèces en voie de disparition; ils améliorent l’identification, la gestion et le rétablissement de ces espèces.  

L’industrie participe elle aussi à diverses initiatives axées sur des stratégies à long terme visant à protéger la faune.

Surveillance et déclaration

Les membres de l’industrie énergétique canadienne améliorent continuellement leur performance environnementale, du fait qu’ils comprennent parfaitement l’ampleur de leur impact sur les terres et sur la faune qui y vit, qu’ils effectuent une surveillance et qu’ils investissent dans des technologies et des pratiques exemplaires qui visent à réduire ces impacts. Lorsqu’on ne comprend pas bien le lien entre l’activité industrielle et la faune, l’industrie joue un rôle clé pour combler les lacunes en matière de connaissances, ce qui est essentiel à la gestion efficace des espèces. Les exploitants canadiens appuient la collecte de données scientifiques de qualité et collaborent les uns avec les autres, mais aussi avec le gouvernement, les collectivités et les scientifiques pour atteindre cet objectif. Et quand ils sont réglementés, les membres de l’industrie surveillent les espèces vulnérables et sensibles et présentent des rapports à ce sujet. 

PARTAGER