Protection des sources d’eau douce

Les puits sont conçus pour protéger les sources d’eau douce.

Aujourd’hui, la plupart des puits de gaz naturel sont forés à une profondeur comprise entre un et quatre kilomètres (2 000 à 3 200 mètres). Les aquifères d’eau potable se trouvent généralement à une distance de la surface comprise entre 18 et 150 mètres. 

Les puits de gaz naturel sont conçus pour protéger notre eau

On conçoit, puis on construit les puits pour garantir que les sources d’eau souterraines seront protégées. Lors du forage d’un puits de gaz naturel, on insère un tubage en acier comprenant plusieurs couches sur toute la longueur du puits et on le cimente sur place. Cela crée une barrière robuste entre le puits et toute source d’eau douce souterraine. Grâce aux multiples couches d’acier de ce tubage et au ciment, l’« intégrité » du puits n’est en principe pas menacée.

Il existe des règlements visant à garantir qu’un puits a été adéquatement conçu de sorte que son intégrité soit maintenue tout au long de son cycle de vie. L’industrie utilise les outils suivants pour veiller à la qualité de l’enveloppe en acier et du ciment, et en assurer une surveillance proactive en vue de détecter à l’avance toute dégradation :

  • Packers de production – Ils créent un joint entre le puits et le tubage.  
  • Diagraphie de corrosion – Elle permet de détecter les creux, les fissures et les trous dans le tubage en acier.
  • Diagraphie d’adhérence du ciment – Elle permet de mesurer le lien entre l’enveloppe et le ciment, à l’aide d’outils acoustiques soniques et ultrasoniques.
  • Outils de diagraphie de production – Ils enregistrent l’épaisseur du tubage et déterminent s’il a subi quelque corrosion que ce soit.

DES PUITS BIEN PENSÉS : LA CLÉ DE LA PROTECTION DES EAUX SOUTERRAINES

L’Alberta Energy Regulator impose des exigences strictes en matière de construction des puits : 


PARTAGER