Surveillance et analyse de l’eau

Les gouvernements provinciaux surveillent la qualité de l’eau souterraine et sa quantité

Les gouvernements provinciaux font le suivi de la qualité des eaux souterraines et de l’évolution de leur quantité afin de pouvoir les gérer de façon durable. En Alberta, le ministère de l’Environnement et des Parcs gère un réseau de puits de surveillance baptisé Groundwater Observation Well Network (GOWN). Ce réseau comprend plus de 250 puits actifs, dont plus de 40 sont équipés d’antennes satellitaires transmettant en temps quasi réel des données relatives à l’eau. On a ajouté treize nouveaux puits d’observation dans les zones d’exploitation non conventionnelle de pétrole et de gaz naturel, afin de mieux surveiller les eaux souterraines et de mieux comprendre les effets de la fracturation hydraulique sur les sources d’eau souterraine.

Analyse des eaux souterraines

Les membres de l’industrie canadienne du gaz naturel appliquent volontairement les pratiques opérationnelles de l’ACPP pour tester les puits d’eau situés dans un rayon de 250 mètres des sites d’exploitation de gaz naturel, afin de documenter et d’analyser tout changement touchant la qualité de l’eau et la quantité d’eau avec le temps, et de déterminer si les activités d’exploitation ont eu quelque impact que ce soit sur l’eau.

On peut analyser l’eau :

  • Des puits domestiques
  • Des sources naturelles
  • Des sources d’eau
  • Utilisée dans le cadre des projets régionaux de surveillance menés avec le gouvernement et l’organisme de réglementation
Dans certaines provinces comme l’Alberta, là où l’on exploite le méthane de houille, l’analyse des puits d’eau domestique est exigée par la réglementation. Les exigences relatives à l’analyse des eaux souterraines sont basées sur divers facteurs propres au site.

POUR EN SAVOIR PLUS SUR L’UTILISATION DE L’EAU POUR L’EXPLOITATION DU GAZ NATUREL

LES PRATIQUES OPÉRATIONNELLES DE L’ACPP OFFRENT D’AUTRES ORIENTATIONS

PARTAGER