Avantages économiques

L’exploitation du gaz naturel constitue un volet important de l’économie Canadienne.

L’industrie contribue à la santé économique globale du Canada grâce aux emplois créés et aux redevances, taxes et impôts versés aux gouvernements provinciaux et fédéral. Ces revenus peuvent être utilisés pour financer les soins de santé, l’éducation, les infrastructures et les programmes sociaux. Nous obtiendrons les avantages suivants si nous parvenons à créer une industrie du gaz naturel liquéfié (GNL) qui expédiera le gaz naturel canadien vers les marchés asiatiques :

Faits saillants : 

  • On prévoit que l’industrie du gaz naturel aura des retombées économiques de 2,3 billions de dollars au cours des 20 prochaines années.
  • En 2015, les activités liées au gaz naturel ont généré 250 000 emplois (directs, indirects et induits), et l’on prévoit que ce chiffre atteindra près de 650 000 en 2035. 
  • Les taxes et impôts versés aux gouvernements fédéral et provinciaux par l’industrie du gaz naturel d’amont totaliseront 405 milliards de dollars au cours des 20 prochaines années. (Source : CERI) 

L’avenir du gaz naturel

Même si le marché du gaz naturel a connu des problèmes imputables à divers facteurs, dont l’augmentation de la production des États-Unis et la récession mondiale de 2009, l’industrie canadienne du gaz naturel est vouée à un avenir très prometteur si nous parvenons à créer une industrie du GNL qui expédiera le gaz naturel canadien vers les marchés asiatiques. 

Selon un rapport publié en 2015 par le Conference Board du Canada, entre 2016 et 2045, les impacts économiques du soutien à l’industrie du GNL de la Colombie-Britannique seront non négligeables. Voici les estimations : 

  • Un investissement annuel moyen de 7 milliards de dollars dans l’ensemble de la chaîne de valeur.Une augmentation annuelle du PIB du Canada de 7,4 milliards de dollars sur une période de 30 ans, dont 5,3 milliards seront imputables à la Colombie-Britannique.
  • La création de 65 000 emplois à l’échelle nationale, dont 46 800 en Colombie-Britannique.
  • Une augmentation annuelle de 6 milliards de dollars des revenus gouvernementaux annuels (impôts des entreprises et des particuliers, taxes indirectes et redevances), également répartie entre le gouvernement fédéral et le gouvernement de la Colombie-Britannique.

Connexe

Croissance de l’emploi dans l’industrie du GNL de la C.-B.

Le développement de l’industrie du gnl de la Colombie-Britannique pourrait dynamiser l’économie et la création d’emplois dans la province et au Canada pendant des décennies