Avantages pour l’environnement

Le gaz naturel canadien présente des avantages non négligeables pour l’environnement


À l’échelle mondiale, le gaz naturel a un impact positif non négligeable sur l’environnement. C’est l’hydrocarbure dont la combustion est la plus propre – il rejette deux fois moins d’émissions de gaz à effet de serre que le charbon pour la production d’électricité. 

Par example, les exportations de gaz naturel liquéfié (GNL) vers l’Asie permettraient de remplacer le charbon pour la production d’électricité et de multiplier le nombre de véhicules alimentés au gaz naturel — ce qui réduirait les niveaux de smog et les émissions de GES. En fait, pour chaque tranche de 1 000 MW d’électricité produite à l’aide de gaz naturel plutôt que de charbon, on réduit les émissions annuelles d’équivalent CO2 de 4,4 millions de tonnes, soit juste un peu plus de 0,5 % des émissions totales du Canada. (Source : ACPP).  

Par ailleurs, l’utilisation accrue du gaz naturel comme combustible dans les véhicules réduit les émissions de GES de 17 à 19 % par rapport à celles des véhicules diesel (Source : Alliance canadienne pour les véhicules au gaz naturel). Et les véhicules au gaz naturel produisent environ 18 % moins de polluants à l’origine du smog. 

Un partenaire des énergies renouvelables  

Le gaz naturel peut également jouer un rôle important pour la promotion des énergies renouvelables, au Canada et dans le reste du monde. Utilisé de façon complémentaire, il peut être ajouté au réseau électrique pour combler les carences de production causées par le caractère intermittent d’énergies renouvelables comme l’énergie éolienne et solaire.     

Selon un rapport de l’Office national de l’énergie, la capacité de production d’électricité du Canada devra augmenter de 27 % d’ici 2035 pour répondre à l’augmentation de la demande d’électricité, et ce sont le gaz naturel et les énergies renouvelables qui vont afficher la plus forte augmentation. L’ONE prévoit que la production d’électricité à partir de gaz naturel va passer de 9 à 15 %, et que la production d’électricité à l’aide d’énergies renouvelables passera de 3 à 12 %. (Source : Avenir énergétique du Canada en 2013 – Offre et demande énergétiques à l’horizon 2035)