Responsabilité

Cycle de vie d’un puits

Cycle de vie d’un puits

Au Canada, chaque entreprise qui cherche et exploite des ressources pétrolières et gazières est financièrement responsable de la gestion sécuritaire de chacun de ses forages, mais aussi de toutes les installations connexes. Cela comprend toutes les étapes du cycle de vie du puits (exploration, mise en place et exploitation), mais aussi les activités de fin de vie utile, ce qui inclut la fermeture et la remise en état du site.

Quand un site d’exploitation de pétrole et de gaz naturel n’est plus productif, l’entreprise qui l’exploite est tenue, en vertu de la réglementation, de retirer l’équipement et de remettre le site en état. 

Classification des puits

  • Actif: le puits produit actuellement du pétrole ou du gaz naturel.
  • Inactif: le puits n’a pas produit de pétrole ou de gaz naturel depuis 12 mois.
  • Suspendu: le puits ne produit pas actuellement et a été sécurisé, mais pourrait produire de nouveau.
  • Abandonné: le puits est fermé de façon permanente et bouché, la tête de puits a été retirée et il est jugé sûr et sécuritaire en vertu de la réglementation.
  • Orphelin: le puits n’a plus de propriétaire identifiable.
  • Remise en état certifiée: sites de puits qui ont fait l’objet d’une restauration et d’une remise en état conformes aux normes en vigueur.

Puits abandonnés

Lorsqu’un puits est abandonné, le site doit être restauré et remis en état. Les entreprises font appel à des consultants en environnement qualifiés qui détermineront la présence ou non de toute contamination dans le sol ou dans l’eau souterraine et produiront un rapport détaillé sur la décontamination, le cas échéant, qui confirme que le site a été remis en état conformément aux exigences provinciales.

Gestion des puits orphelins

Les puits abandonnés, inactifs ou suspendus ont un propriétaire identifiable (le titulaire de permis), qui en assure la gestion financière jusqu’aux activités de fin de cycle de vie. Pour se protéger contre les titulaires de permis dont les entreprises font faillite et qui sont incapables d’assumer les coûts de fermeture et de remise en état, l’Alberta Energy Regulator (AER) prélève une taxe annuelle (la taxe sur les puits orphelins) auprès de tous les producteurs de pétrole et de gaz naturel en activité, et verse ces fonds à l’Orphan Well Association (OWA). Cette dernière est financée à 100% par l’industrie. L’OWA, au nom de l’industrie, procède à des tests afin de déterminer les travaux nécessaires pour que le puits soit fermé en toute sécurité, puis supervise l’exécution de ces travaux.


PARTAGER